Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

Épiphanie 2016

L’étoile pour toutes les nations ?
(P.Pierre Marmilloud)

Aujourd’hui, il est question d’une lumière, d’une étoile pour toutes les nations, tous les peuples de la terre. Voilà qui n’est pas banal ! Il y avait 195 nations à Paris, ce mois de décembre, pour signer la feuille de route pour la sauvegarde de la Maison commune. Tous les peuples de notre planète Terre sont encore bien plus nombreux. La lumière de Noël est pour tous ! Le prophète Isaïe l’entrevoyait déjà quand les exilés de son peuple revenaient au pays : « Debout Jérusalem…les nations marchent vers ta lumière, et les rois, vers la clarté de ton aurore ». La nuit de l’épreuve, du malheur, du désespoir, cette nuit laissait percer les lueurs des retrouvailles, de la fidélité, de l’amour vainqueur. La lumière pour tous, sans exception, existe ! voilà l’événement étonnant qui nous rassemble aujourd’hui.

LUMIERE POUR TOUTES LES NATIONS
Ces mages, ces chercheurs d’étoiles, ce n’est pas qu’une belle histoire. Celle-ci nous renvoie à notre vie, à notre vie personnelle et à notre vie avec les autres, toutes les nations, tous les peuples. Nous ne sommes pas tous astronomes, mais dites moi quelqu’un, un peuple qui ne cherche pas, d’une manière ou d’une autre, la lumière. Même aujourd’hui ceux qui sèment la terreur, ne sont pas à exclure de cette recherche, déjà comme le roi Hérode. Cette recherche peut se fourvoyer, nous pouvons même ajouter de la nuit à la nuit, de la violence à la violence, rien ne pourra éteindre la lumière offerte à tous, depuis la crèche de Noël. St Paul s’est laissé toucher par cette Lumière et il l’exprime ainsi : cette Lumière, « c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Evangile »(2ème lecture)Avec le Christ, la promesse faite à Abraham s’étend à tous ; avec le Christ, l’humanité est appelée à former un seul Corps où chaque membre est différent et joue le jeu de la vie ensemble ; avec le Christ, tous ont part aux richesses de vie et de foi, accumulées par les générations. « Tous pour un et un pour tous » C’est le monde à l’envers, nous connaissons bien le monde « chacun pour soi ! » Voilà le monde remit sur ces pieds, grâce à la tendresse, la bienveillance, le pardon, la miséricorde de Dieu, offerte à tous par le Christ.

Une Eglise qui manifeste cette Lumière
L’Eglise du Christ est appelée à manifester cette lumière, elle n’est pas cette lumière. Avec l’année jubilaire, le Pape François encourage chacun, notre diocèse d’Annecy, notre paroisse St Benoît, l’Eglise entière à vivre et témoigner cette Lumière. Rien n’est plus important que de chercher et choisir la lumière de Dieu : elle est offerte abondamment, encore s’agit-il de l’accueillir, de se laisser travailler par elle, de la communiquer. « Gagne sur l’indifférence et remporte la paix », c’est le titre du message du 1er janvier, pour la journée mondiale de la paix. Le pape François nous encourage à affronter l’indifférence avec la force de la miséricorde. Ce 6 janvier, se sera la soirée des vœux de notre paroisse, dans le même élan. Le dimanche 17 janvier, nous vivrons la journée mondiale du réfugié et du migrant, nous accueillerons la lumière du Christ dans notre paroisse St Benoit des nations. La semaine de prière pour l’unité des chrétiens, du 18 au 25 janvier, avec des visites programmées entre communautés chrétiennes de différentes confessions, c’est bien cette lumière que nous partagerons pour en être davantage responsables ensemble. Le dimanche 31 janvier nous accueillerons le P. Claude, curé de la paroisse St Paul à Cologny, en Suisse, avec des paroissiens. Nous voulons cette année intensifier nos relations entre paroisses voisines de par t et d’autre de la frontière. La Lumière du Christ est ce trésor qui, plus on le partage, plus il rayonne. Qu’il illumine nos cœurs, nos vies, nos familles, notre cité, notre humanité.

P. Pierre Marmilloud