Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

Le CPP (conseil pastoral de paroisse)

Le Conseil Pastoral de Paroisse (CPP) est un lieu d’engagement. Cette institution ecclésiale, née dans la foulée du Concile Vatican II, permet de mettre en route le « concours de tous » au sein de la paroisse.

Présidé par le curé de la paroisse, le CPP est un conseil constitué de prêtres, de l’équipe d’animation pastorale (EAP) et de laïcs qui se réunissent pour favoriser l’activité de toute la communauté paroissiale et pour l’aider à être une véritable communauté chrétienne, fidèle à l’Evangile et féconde dans la charité.

père Pierre Marmilloud

mail : pmarmilloud@hotmail.fr

père Scaria Kannezahth

mail :

Vincent Fontaine

mail : vsfontain@orange.fr

Blandine Feugier

mail : jy.feugier@sfr.fr

Claire Bardinet

mail : cbardinet@yahoo.fr

Danièle Berliat

mail : dberliat@laposte.net

Elodie Ramanantsoa

mail : ramanantsoa16@gmail.com

Françoise Ouziel

mail : 

Hélène Requet

mail : helene.requet@gmail.com

 

Julien Ngassala

mail : julien.ngassala@gmail.com

Juliette Massas

mail : j.massas@free.fr

Karine Battel

mail : kbattel@free.fr

Laure Lioud

mail : lblioud@gmail.com

Marie-Ange Michaud

mail : ma.michaud74@orange.fr

Marie-Hélène Fond

mail : olivier.fond@gmail.com

Odette Carmichael

mail : odette.alleluia@orange.fr

Simon Paturle

mail : simon@paturle.net

Soeur Gratia

mail : ghisyoul@yahoo.fr

 

Le CPP est au service de la communauté chrétienne pour permettre à tous ses membres de réaliser leur mission.

Son rôle est triple : étudier ce qui touche l’activité pastorale, l’évaluer et proposer des solutions pratiques.

La paroisse étant une communauté chrétienne parmi d’autres dans le secteur pastoral, le CPP est en lien étroit avec l’EAP et le conseil diocésain de pastorale (CDP) afin d’effectuer un véritable travail pastoral de secteur.

Le CPP est un lieu de réflexion missionnaire : il se met à l’écoute de la vie des hommes, il recueille les idées et les suggestions de la communauté, il est attentif aux besoins nouveaux qui peuvent naître dans la communauté, aux questions d’actualité qui interpellent une partie ou l’ensemble de la communauté. Il bouscule la communauté afin qu’elle prenne ses responsabilité dans la mission de l’Eglise. Toute la vie apportée au CPP est examinée à la lumière de l’Evangile.

 

Le CPP est une force de proposition : à partir de son travail de réflexion et d’analyse, le CPP propose des orientations, met en place des projets pour dynamiser la vie de la communauté. Il rend compte de son travail à la communauté soit par écrit, soit lors d’une Assemblée de paroisse.

Sa composition et son fonctionnement

Le CPP est le reflet de tous les membres de la paroisse. Il est composé du prêtre chargé de la paroisse, de représentants des ministres ordonnés, de l’EAP, de 6 à 12 membres laïcs qui participent de façon habituelle à la vie de la communauté chrétienne, faisant ou non partie de groupes existants dans la paroisse.

Les membres du CPP participent au conseil pendant six ans. Afin de permettre une large participation de la communauté, le renouvellement des membres se fait par moitié ou par tiers tous les 2-3 ans.

C’est le curé et l’EAP qui président les travaux du CPP ; ils veillent notamment à ce que la réflexion et les travaux qui y sont menés le soient en harmonie avec les orientations du diocèse, du doyenné et de la paroisse. Un bureau composé de quelques membres du CPP assure la préparation des réunions et le suivi des travaux.

Le curé et l’EAP veillent également à la formation des membres en rapport avec les responsabilités à assurer.

Les décisions pastorales du CPP, prises à l’unanimité ou, à défaut, à la majorité de ses membres, sont toujours validées par le prêtre chargé de la paroisse.

Dans sa lettre sur la dimension missionnaire de l’Eglise (Redemptoris missio) du 7 décembre 1990, parlant des CPP, Jean-Paul II insistait sur l’enjeu de cette structure qui, loin d’être un repli frileux d’un groupe de personnes, est bel et bien celui « d’entretenir en nous la passion de transmettre à d’autres la lumière et la joie de la foi ».