Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

12 définitions du jargon catholique

revisitées par Edmond Prochain. À l'occasion de la sortie du
"Jargonnier catholique de poche" du blogueur,
auteur et journaliste Edmond Prochain, vous propose 12 définitions sans langue de buis,
"à l'usage des croyants et autres mécréants".

Amour (n.m.) : Alpha et Oméga de la vie évangélique. Il fait passer les chrétiens pour des nunuches depuis la nuit des temps.

Athéisme (n.m.) : Croyance en l’inexistence de Dieu. Après la mort, faute d’avoir misé sur le bon cheval, cette doctrine damne…

Bigot, e (n.) : Paroissien exemplaire pour lui seul.

Bilocation (n.f.) : Capacité très amusante à se trouver à deux endroits au même moment. L’histoire chrétienne comporte deux exemples particulièrement fameux de cette propriété : saint Padre Pio et la quasi-totalité des fidèles durant l’homélie.

Interreligieux (n.m.) : Substantif moche, dérivé d’un adjectif pas spécialement beau non plus, qui désigne une forme de dialogue ouvert à toutes les religions (enfin, les fréquentables). L’équilibre entre prosélytisme déguisé et syncrétisme béat est parfois dur à tenir.

Messe (n.f.) : Rassemblement hebdomadaire – mais en fait quotidien – de la communauté chrétienne pour vivre une expérience de la communion, massacrer quelques chants et râler contre l’homélie.

Paroissien, enne (n.) : Se dit d’une personne qui connaît les horaires des messes dans l’église de son quartier à 15-20 minutes près.

Protestant, e (n. et adj.) : Cousin. Bien qu’il adhère à la Vérité, il est hélas dans l’erreur.

Rituel (n.m) : Le rituel est l’équivalent liturgique de la notice fournie avec les meubles suédois : il est toujours possible d’improviser, mais c’est rarement pour le mieux.

Sainte Vierge (n.pr.) Surnom de Marie, la mère de Jésus, qu’elle a conçu par l’Esprit en son sein. Les gens de l’époque n’ont pas compris non plus.

Seigneur (n.m.) : Même si Jésus est parfois présenté comme le Berger (et les croyants comme des brebis), il est déconseillé de l’appeler « le Seigneur des agneaux ».

Vatican II (inv.) : Dernier concile en date dans l’histoire de l’Église (ou alors, c’est que vous venez de retrouver ce livre dans le grenier de vos grands-parents… Coucou, les jeunes !).