Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

14ème dimanche TO Année A

« Vous trouverez le repos pour votre âme »
(P.Pierre Marmilloud)

Voilà une proposition de Jésus qui colle parfaitement avec l’été, le repos ! c’est presque un mot magique, tant nous avons besoin de paix, de sérénité. Le repos de l’âme, c’est une expression qui a disparu, elle mérite des éclaircissements. Il ne s’agit pas d’une partie de l’homme que l’on diviserait en 3 éléments, corps, âme et esprit. Dans la pensée biblique, l’âme, c’est le souffle de vie qui est don de Dieu. Je vis grâce à ce don. Le mot âme désigne l’être vivant, la personne comme un être unique. Nous sommes habitués à séparer l’âme du corps, à parler du repos de l’âme en pensant à la vie après la mort. Il nous faut dépasser cette manière de parler, elle nous cache le repos que Jésus nous propose aujourd’hui, à nous qui sommes inséparablement corps, esprit et âme.

En parlant de l’âme, nous parlons de nous-mêmes sous un angle particulier, celui de notre relation à Dieu : nous croyons que notre souffle vient du Créateur, que notre vie est dans ses mains, quelles mains ! nous croyons que ce monde n’est pas un pur hasard, il porte la marque d’un amour divin manifesté particulièrement avec Jésus le Christ. Nous croyons que nous sommes reliés les uns aux autres par cet amour, appelés à devenir en Christ, cette humanité en alliance, en communion avec le Père dans l’Esprit. Quel Souffle de vie au cœur de la création !

Jésus nous offre le repos de l’âme, alors de quoi s’agit-il ? il s’agit de notre vie quotidienne ouverte au Créateur, pleine de reconnaissance pour le Souffle de vie qu’il nous communique. Il s’agit d’être relié dans cet amour, en paix avec nous-mêmes, en communication avec les autres qui font partie de nous, dans la foi et l’espérance en Celui qui est de toujours à toujours. Le repos de l’âme que nous offre Jésus, c’est une extraordinaire histoire d’ouverture, de relations, de réconciliation. Les divisions, les séparations ne manquent pas. Jésus nous révèle l’amour qui guérit, relève, libère. Avec lui, nous découvrons une densité de vie, de sens qui nous fait toucher du doigt qui nous sommes ou, dans un autre langage quelle est notre âme, quelle est l’âme de l’univers ?

Nous savons l’emprise de la course de chaque jour, nous n’avons pas le temps de nous arrêter, d’écouter, de prier, de vivre. Notre vie est envahie par l’immédiat, ce qui se vend et s’achète…que devenons-nous dans cette course et cet univers marchand ? Que devient l’humanité, que devient la planète terre ? Nous sentons bien le risque de perdre notre âme, c’est-à-dire de nous perdre tout entier !

La proposition de Jésus « je vous procurerai le repos de l’âme » et son invitation « devenez mes disciples » sont claires. Avec cet été, tel qu’il se présente pour vous, je vous souhaite de prendre soin de vous, « inséparablement corps, âme et esprit », à la suite et à la manière du Christ : « devenez mes disciples car je suis doux et humble de cœur »

P. Pierre Marmilloud