Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

1er Janvier 2017

Accueillir 2017 avec un regard de foi
(P.Pierre Marmilloud)

Voilà un 1er jour rempli : Un Dimanche, Jour du Seigneur, et nous fêtons Marie sous le vocable de Mère de Dieu. Avec elle, ce qui traverse le temps entre dans le cours du temps. L’Eternel est à portée de main. L’Invisible prend Visage. Marie écoute les bergers se réjouirent de cette naissance. Et que note St Luc ? « Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur » C’est ce que fait l’Eglise en ce 1er de l’an 2017, dans le monde entier. C’est le jour choisi par le bienheureux Paul VI, il y a juste 50 ans, pour instituer cette journée de prière pour la paix dans le monde, comme s’il n’y avait rien de plus important, prier et agir pour la paix, depuis les premières heures de l’année nouvelle. En Lettonie, à Riga, la capitale, des milliers de jeunes européens terminent en ce moment leur pèlerinage de la confiance, sous la houlette de la Communauté de Taizé. Décidemment, ce 1er jour de 2017 est rempli de bénédictions qu’il nous revient d’accueillir au pied de la crèche, pour les vivre et les partager sans réserve.
Avec l’enfant, avec le Christ, nous sommes comblés de bénédictions : Aujourd’hui, il vient à notre rencontre. Voici une nouvelle année pour marcher à sa suite. Il frappe à la porte de notre maison, de notre famille. St Paul précise, dans sa Lettre aux Galates, « Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! » c’est-à-dire : Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils » Voilà le cœur même de la bénédiction pour les chrétiens. L’Esprit Saint nous fait fils et filles de Dieu en Jésus. Par lui, Dieu déborde de bénédictions envers nous, il n’arrête pas de dire, de vouloir du bien à notre égard. En Jésus, le plus petit d’entre nous est béni à jamais, il est sauvé, et bénédiction rime avec Vie Sauvée, avec Salut. Marie et Joseph méditent cet événement. Aujourd’hui, l’Eglise se réunit pour accueillir cette Bénédiction, source de toutes les bénédictions.
Accueillir la bénédiction de Dieu et bénir à son tour, c’est vraiment une marque du chrétien. Adresser des bons vœux prend une couleur spéciale pour le croyant. Il ne s’agit pas seulement ni d’abord dans d’une bonne intention de ma part « je te souhaite le meilleur », il s’agit d’un acte de foi : Je crois que tu es béni, que nous sommes bénis, que l’humanité entière est bénie en Jésus le Christ. Les vœux, c’est notre bienveillance. La bénédiction, le Salut, c’est le cadeau que nous recevons et partageons. Tous nos vœux sont appelés à s’enrichir de cette bénédiction. N’hésitons pas, chaque jour, à bénir, dire du bien avec le Christ, de notre famille, de nos voisins, de nos collègues de travail, des habitants de notre quartier, de notre cité, de notre pays, des autres pays, de la création entière. Bénir, ce n’est pas seulement être positif au lieu d’être négatif, c’est être croyant, c’est regarder la vie avec le Christ.
C’est le regard du pape François et de notre évêque, le P. Yves Boivineau, dans leur message pour ce début de 2017. A la suite du Christ, ils nous invitent à choisir un style de vie marqué par la non-violence. Il s’agit de se laisser regarder par le Christ, bénir par lui pour devenir capables de regarder les autres avec lui, jusqu’à briser les cercles de la violence. C’est la grande bénédiction que nous recevons et qu’il nous revient de partager : accueillir le Christ au centre, sortir de nos manières de voir, apprendre à voir avec lui. Nous sommes appelés à bénir ceux qui sont différents de nous, différence de foi, de religion, de parti politique, de langue et de culture, de niveau social, de tempérament, de style de vie. Bénir, c’est rejoindre le regard aimant du Christ sur toute personne, sans exception, par amour. C’est une grâce à demander et à travailler.
Prenons un instant de silence pour penser à ceux que le Seigneur nous appelle à bénir aujourd’hui et jour après jour (…)La communauté chrétienne, la paroisse St Benoît comme toutes les paroisses, l’Eglise est ce lieu où nous recevons la Bénédiction du Seigneur pour en vivre et la partager largement, en devenir des acteurs. Au début de cette année, le Seigneur compte sur nous pour être des artisans, des relais de son extraordinaire bénédiction envers chacun et envers tous, en Jésus le Christ. Osons bénir sans relâche !

P. Pierre Marmilloud