Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Dimanche de la Résurrection

Pâques, voilà une fête qui résonne avec WE prolongé, chocolat à gogo, course aux œufs, retrouvailles en famille pour certains et, quoi de plus ???
(P.Pierre Marmilloud)

Pour de nombreux baptisés, Pâques est comme emporté par notre style de vie, et rattrapé par le climat d’inquiétude des élections prochaines. Pâques aurait-il perdu son sens ? Les baptisés au nom du Christ, du Ressuscité, les chrétiens- catholiques, protestants, orthodoxes- qui fêtons Pâques à la même date, cette année, aurions-nous perdu le Christ, le Vivant, le Vivant à jamais ? C’est une question que je vous invite à regarder en face : les chrétiens, qu’avons-nous fait de Pâques ? regardons cette question en face pour dépasser une certaine routine et accueillir l’Evénement qui change la vie, notre vision de l’homme, de Dieu, de la mort.

Nous fêtons la victoire du Crucifié que Dieu a ressuscité pour nous, pour l’humanité entière. Je crois que c’est Lui qui nous a rassemblés ce matin, à 7 heures, protestants, adventistes, orthodoxes et catholiques, dans le parc Montessuit. Je crois qu’il a des Paroles de vie éternelle pour nous aujourd’hui, comme le disait déjà l’apôtre Pierre. « Vie Eternelle », voilà un mot qui nous est familier, l’avons-nous pour autant bien compris ? La vie éternelle, ce n’est pas après la mort ni une autre vie. Quand aujourd’hui je me laisse toucher par l’amour du Christ et que j’apprends à aimer comme lui, la vie éternelle est en germe en moi. Chaque jour je peux naître davantage à la vie de fils et fille de Dieu, de frères et sœurs en Christ, à l’amour qui ne passera pas. Nous vivons dans un monde éphémère, nous sommes des pèlerins ; avec le Christ, avec le Ressuscité, nous pouvons chaque jour construire du durable, de l’éternel : notre dernier pas, notre mort, ce sera le passage vers cette plénitude de Communion, qui dépasse toute imagination ( voir l’édito)

Ce Dimanche matin, le Christ nous réunit dans l’écoute de sa Parole, dans la communion à sa vie livrée pour nous. Il nous réunit dans la dynamique de son amour et nous envoie poursuivre le chemin, annoncer la lumière, la joie de Pâques, la victoire de l’amour. Dimanche après Dimanche, Pâques marque notre vie, les événements qui surviennent, l’histoire de chacun comme l’histoire de l’humanité. Ce rendez-vous du Dimanche avec le Christ, avec la communauté, la famille du Christ, est aujourd’hui à l’épreuve. Le WE a mangé le Dimanche ! Je vous encourage à vous poser cette question : le Christ vous invite à vous réunir avec les autres, en particulier le Dimanche, le jour où nous fêtons la victoire de l’amour, comment vous accueillez cette invitation dans votre WE ? Pâques ne peut pas être un à côté de notre vie, car c’est la trame de notre vie, passer de la mort à la vie, jour après jour. La mort, c’est tout ce qui enferme, sépare, divise, tandis que la vie avec le Christ ouvre, relie et réconcilie. Dans cette période d’élections importantes pour notre pays, je voudrais souligner quelques uns des passages que nous avons à faire : passer de la peur qui enferme à la confiance qui ouvre, du chacun pour soi à l’écoute des autres différents, de la résignation défaitiste à l’engagement citoyen. Je vous invite à prier pour tous les candidats et tous les citoyens que nous sommes : que le sens du bien commun nous anime et nous fasse dépasser les nombreuses tentations, que la lumière de Pâques nous conduise.

Le Christ, le Vivant, nous a ouvert le chemin de la vie, une vie profondément humaine à la lumière de l’ Amour plus grand que le mal, la mort, le péché. Notre société, notre monde ont besoin de chrétiens qui vivent Pâques et témoignent du Ressuscité dans leur vie. Osons construire du durable, de l’éternel, avec le Christ. C’est l’invitation de l’apôtre Paul : « Ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut »

P. Pierre Marmilloud