Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Liturgie

Le concile Vatican II et la liturgie
 

Pour beaucoup de catholiques, le concile Vatican II a d'abord été le concile « qui nous a changé la messe ». Le concile à rénové les rites de la messe mais aussi toute la liturgie.
La liturgie est sans doute le lieu de renouveau le plus spectaculaire du concile Vatican II. Après lui, l'acte de célébrer est devenu, au fil des ans, l'objet de recherches constantes et de mises en œuvre susceptibles de favoriser une participation de plus en plus importante et active du peuple de Dieu.
Cet engouement certain s'est vérifié par la mise en place de nombreuses équipes liturgiques, par la mise en place de nombreuses revues soucieuses d'apporter des matériaux et des suggestions et par la joie de la plupart des assemblées invitées à entrer effectivement dans l'acte de célébrer.
« La liturgie et la source et le sommet de la vie de l'Église... Elle est aussi une épiphanie de l'Église... C'est dans la célébration liturgique, et au plus haut point lors de l'eucharistie que nous est dévoilée, dans sa plénitude, la réalité de l'Église, le corps du Christ... »
« La liturgie et la source et le sommet de la vie de l'Église... Elle est aussi une épiphanie de l'Église... C'est dans la célébration liturgique, et au plus haut point lors de l'eucharistie que nous est dévoilée, dans sa plénitude, la réalité de l'Église, le corps du Christ... »

Jean-Paul II, Le renouveau de la liturgie, 1988
Soit 25 ans après le vote de la Constitution conciliaire sur la liturgie, 1963

 

Les « acteurs » de la célébration

 

L’Assemblée

Le terme grec « ekklesia » signifiant « assemblée convoquée » a été transcrit en latin et utilisé dès le début de l'Église. Il désigne indifféremment la collectivité des chrétiens dispersés et leur réunion dominicale et a donné le beau « Église ».
L'église, c'est l'assemblée de ceux qui sont appelés par le Christ et au milieu desquels il se trouve. De l'assemblée liturgique, il est possible de dire, comme de l'Église tout entière, qu’elle est le Corps du Christ. Le célébrant est là pour signifier la présence du Christ, mais à vrai dire, tous font partie du Corps du Christ et tous sont en quelque sorte célébrants.

Le Célébrant

On nomme ainsi le ministre du culte qui officie dans une action liturgique, par exemple le prêtre qui célèbre la messe. Lorsqu'ils sont plusieurs, ceux qui entourent le célébrant principal sont appelés concélébrants. Célébrant et concélébrants ont pour fonction de permettre à l'assemblée tout entière de célébrer Dieu avec eux.

Chantre

C’est la personne qui, lors des offices religieux, chante seul ou fait chanter les fidèles.

Le Président

Prêtre auquel revient la fonction principale de la célébration d'une messe. L'expression par elle-même indique que ce n'est pas lui seul qui « fait » la messe, mais qu'il a, au contraire, à veiller à ce que diverses aux autres fonctions concourent harmonieusement à la célébration. Lorsqu'il y a concélébration, l'un des célébrants préside cette célébration commune ; il distribue les interventions de chacun, prononce les prières centrales, prend la parole aux moments clés de la célébration, assure la participation de tous.
Le président de la célébration signifie le Christ « tête » de son Église.

Les servants d'Autel

Ce sont les enfants qui assistent le prêtre pendant la célébration de la messe.