Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Dans un monde arabe qui change que deviennent les chrétiens d’Orient ?

30 septembre 2014

conférence à "la Josta" ce 30 septembre 2014 à 20h00 : Intervenant : Père Rudolph Vigneron – Vicaire Episcopal diocèse de Strasbourg

Dans un monde arabe qui change que deviennent les chrétiens d’Orient ?

Rodolphe Vigneron, délégué épiscopal et de l’Œuvre d’Orient

 Père Rudolph VIGNERON-Vicaire Episcopal - Strasbourg

 

Intervieuw du Père VIGNERON par le quotidien l’Alsace au sujet de l’Irak, en voici quelques extraits :

Vous avez fait une quinzaine de voyages à Mossoul depuis dix ans. Quand y êtes-vous allé pour la dernière fois ?

Au mois de janvier. La situation n’a fait qu’empirer depuis 2003. Mon ami le père Najeeb a quitté Mossoul depuis deux ans déjà pour se replier, avec beaucoup de chrétiens, à Qarakhosh, dans la vallée de Ninive, majoritairement peuplée de chrétiens. Il a emmené avec lui les vieux manuscrits et les biens les plus précieux de l’Église.

Reste-t-il des chrétiens à Mossoul ?

Il n’y en a plus aucun depuis le 10 juin ! Vous vous rendez compte ? Il y en avait 35 000 du temps de Saddam Hussein ! Aujourd’hui la ville a été épurée, la religion chrétienne éradiquée ! 50 églises et 30 bâtiments religieux ou monastères sont vides, livrés aux islamistes.

Y a-t-il eu des massacres ?

Les djihadistes ont massacré de nombreux habitants chiites. Aux chrétiens ils ont donné le choix : vous avez douze heures pour partir, pour vous convertir, pour payer un impôt démesuré, ou on vous tue. Tout le monde a choisi de partir, sachant que les menaces seraient mises à exécution.

Les chrétiens sont-ils aujourd’hui en sécurité à Qarakhosh ?

Qarakhosh n’est qu’à une quinzaine de kilomètres de Mossoul, dans une zone revendiquée par les Kurdes, qui ont dépêché des peshmergas armés, obligeant les djihadistes, qui ont tiré à la roquette sur la ville, à se replier. Mais ils peuvent revenir en force… C’est pourquoi de nombreux chrétiens ont fui jusqu’en territoire kurde.

Qu’avez-vous à dire ici en France ?

Ce qui me désole le plus, c’est le silence international. Tout ce foutoir est dû à l’intervention américaine de 2003. Il en va de même en Libye, après la guerre franco-anglaise de 2011. Et dire qu’on a failli faire de même en Syrie ! Il est facile de dégommer un dictateur puis de fermer les yeux sur le chaos. Voici dix ans que l’État a disparu en Irak.
 

 

<< Go back to list