Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

Dimanche de la santé - 11 février 2018

Comme chaque année autour du 11 février, jour de la première apparition de la vierge à Lourdes en 1858, nous célébrons le dimanche de la santé dans nos paroisses et en Ehpad. Marie est présente à Lourdes auprès de tous les malades et vient rejoindre ici à domicile, à l’hôpital dans nos fragilités temporaires ou chroniques.
  • Quand

    le 11/02/2018 de 10h30 à 11h45

  • église st Joseph

  • Qui

    Charles-Edouard Cordonnier

  • Téléphone

    Portable: +33 6 14 32 84 57

  • Ajouter l'événement au calendrier

    vCal
    iCal

 

Cette année, en lien avec elle, nous célébrons des messes et des célébrations de la parole autour du thème national « montre-moi ton visage ».

Le visage c’est la première chose que nous regardons quand nous abordons une personne. Avant même qu’on dise ‘comment ça va aujourd’hui’, il nous donne un premier indice sur l’état de la personne au fond de son lit, ou la personne soignante dans le couloir qui est à sa dixième heure de dur labeur. 

En tant que visiteur ou aidant, il n’est pas toujours facile de regarder un visage défiguré par la souffrance et le handicap. Cela nous renvoie souvent à nos propres fragilités. Rappelons-nous les beaux témoignages de notre journée diocésaine de cap sur la vie avec nos fragilités : « il faut casser les murs », « bas les masques ». Véronique n’a-t-elle pas osé sur le chemin de croix aller essuyer avec beaucoup d’amour le visage du Christ?

En tant que malade, mon visage me trahit: difficile de cacher ma souffrance et mes émotions et pourtant je voudrais tant retrouver mon visage des jours heureux. Le lâché prise est difficile.  Avec certains qui sont dans l’écoute, il m’est possible d’ôter le masque qui m’afflige pour un cœur à cœur avec la personne qui me visite, mais cela prend du temps, il faut s’apprivoiser…

Pour chacun un travail de conversion personnelle est nécessaire : Il me faut accepter mes propres fragilités et lâcher prise pour que mon visage se transforme et que je sois « aimable ». Qu’est-ce que je laisse transparaitre de moi à travers mon visage, qu’est-ce que je donne à voir ?

Nous sommes tous fait à Son image (Gn 1,27), mais en fait quelle image de Lui laissons nous voir ? Quelle image du Christ je rencontre dans ce visage. Comment je me laisse interpellé par Lui ?

A l’époque où le facebook (le livre des compilations de visages) est omni présent sur nos portables, essayons en ce dimanche de la santé de mettre en mémoire et de relire tous ces visages qui nous dévoilent une partie du visage de Dieu, et restons conscient que nous aussi nous avons à révéler auprès des nos frères et sœurs Son Visage d’Amour Infini et d’Espérance.