Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

Nativité du Seigneur


Ouvrir le cadeau, le Mystère de Noël
(P.Pierre Marmilloud)

Je voudrais ouvrir le cadeau de Noël, avec vous, en m’arrêtant à 3 mots que nous venons d’entendre dans l’évangile de St Jean : Lumière, Naissance et Parole(Verbe) St Jean écrit ce prologue des années après la naissance et la mort de Jésus, il l’écrit avec du recul, avec l’expérience de la foi en Jésus qui s’est révélé le Christ, cet homme, rempli de l’Esprit Saint, cet Envoyé du Père, le Fils éternel. Les premiers chrétiens ont mis du temps pour mettre en place la fête de Noël. Ils ont commencé par fêter Pâques, puis peu à peu est née la fête de Noël, à la lumière de Pâques. Plonger dans Noël, c’est plonger dans le cœur de la foi chrétienne, cela demande du temps, de la prière. Ouvrons le Mystère de Noël avec le 1er mot lumière :quelle est cette lumière qui brille à Noël, qui enveloppe les bergers, que St Jean évoque comme la vraie lumière, venue en ce monde pour éclairer tout homme. Cette Lumière, c’est déjà celle de la Transfiguration, puis de la Résurrection de Jésus : c’est la lumière de l’Amour vainqueur de la nuit du péché, vainqueur du mal. A l’heure de choisir une date pour fêter la naissance du Christ, les premiers chrétiens n’ont pas hésité, ils ont choisi le solstice d’hiver, quand les jours arrêtent de baisser et le soleil commence à remonter. A Noël, les illuminations se multiplient. Chrétiens, elles nous renvoient  au Christ, notre lumière, au Ressuscité !

Arrêtons-nous au 2ème mot : Naissance, faisons le toujours avec la méditation que nous offre St Jean : « A tous ceux qui l’ont reçu, Jésus a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu, eux qui croient en son nom ». Avec Jésus, il y a une histoire de naissance : sa naissance et notre naissance, avec lui, comme enfants de Dieu. A Noël, nous pensons volontiers à la naissance de Jésus et nous voilà invités à penser à notre propre naissance. Jésus, le Verbe de Dieu est venu habiter parmi nous pour que nous partagions sa propre vie, pour devenir, avec lui de la famille de Dieu, pour naître de Dieu,  à une vie nouvelle. Quelle révolution, si vous me permettez le mot : l’humain est appelé à devenir divin, je suis appelé, vous êtes appelés à être de la famille de l’Enfant de la crèche. Sa naissance est pour que nous naissions, pour que l’humanité devienne divine.

Ouvrons le 3ème et dernier mot : Parole. « Avant Jésus, à bien des reprises et de bien des manières, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes, mais en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils » ainsi s’exprime l’auteur de la Lettre aux hébreux et St Jean de dire, en pensant à Jésus, « Le Verbe, la Parole s’est faite chair, elle a habité parmi nous » Ainsi nous croyons que Dieu lui-même nous parle dans toute la vie de Jésus, de sa naissance à sa mort, ses gestes, ses paraboles, ses mots, son silence nous parlent Dieu en langage humain, c’est une autre révolution !Celui qui est au-delà de tout se fait le tout proche, nous pouvons entrer en communication avec lui !

J’ai retenu 3 mots pour ouvrir le Mystère de Noël avec vous : Lumière, Naissance et Parole.. Je vous invite à les retenir tout simplement dans votre méditation, à les laisser résonner dans le silence de votre cœur, quelle lumière, quelle naissance, quelle parole nous sont données. N’oublions pas que le Seigneur compte sur nous pour ouvrir Noël avec tous ceux autour de nous qui l’ont oublié ou jamais connu.

                          Pierre Marmilloud