Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

4ème dimanche -TO- Année B

« Un enseignement nouveau, donné avec autorité »
(P.Pierre Marmilloud)

Jésus n’a pas parlé pour rien dire ! sa parole a marqué profondément son entourage, nous croyons qu’Aujourd’hui il a une Parole de vie, une Parole de Dieu pour nous. Je crois que le Seigneur nous parle, vous parle, à chacune et à chacun de vous. Je ne suis pas en train d’imaginer que vous avez des voix, mais simplement de rappeler qu’être chrétien, c’est écouter le Seigneur qui nous parle personnellement et accueillir une Parole qui nous fait vivre.

Une parole qui nous fait vivre, de quoi s’agit-il ? je pense aux premières paroles de Jean Paul II : « N’ayez pas peur ! ouvrez  toutes grandes vos portes au Christ », ces paroles ont résonné dans beaucoup de cœurs et d’esprit, elles ont porté du fruit. Dimanche dernier, au cours de la messe, j’ai posé cette question aux enfants : pourquoi vous êtes vous levé de bonheur ce dimanche ? pourquoi nous nous retrouvons en famille à l’église ? réponse : « nous voulons être avec Dieu, mieux connaître Jésus, vivre dans sa lumière ». Ces paroles d’enfant,  avec leur fraîcheur, ont  parlé à beaucoup d’adultes. J’étais prêtre depuis déjà plusieurs années quand ont résonné dans mon cœur, d’une manière toute nouvelle ces paroles de Jésus : « Si tu veux être mon disciple… » Je percevais combien Jésus s’adressait à ma liberté : « Pierre, si tu veux » et venait comme faire grandir en moi cette liberté de marcher avec lui.

Lors de son baptême, Jésus lui-même reçoit une parole qui va le faire vivre, d’une manière étonnante : « Du ciel, une voix se fit entendre, tu es mon fils bien aimé, en toi je trouve ma joie » Que fait Jésus à partir de son baptême ? Il vit profondément en fils et en frère, il incarne cette parole dans tous ses gestes, sa prédication, sa vie, jusque sur la croix ! Et cela ne passe pas inaperçu. C’est toute sa personne qui deviendra Parole de Vie, le Verbe de Dieu dira St Jean.

J’aimerai m’arrêter à cette expression qui revient souvent dans la liturgie : « Parole du Seigneur » « Parole de Dieu » Nous croyons quelque chose de formidable et de très simple : Dieu, invisible et indicible, se manifeste et s’exprime pleinement en la personne de Jésus. Avec Jésus le Christ, une parole de vie, d’amour, une parole vraie nous est adressée ! une parole qui réalise ce qu’elle dit, je pense à la parole reçue à notre baptême « N…tu es ma fille, mon fils bien aimé… »

« Aujourd’hui, ne fermez pas notre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur » avons-nous chanté avec le psaume. C’est bien le choix qui est devant nous : fermer ou ouvrir notre cœur à Dieu qui a une Parole de vie pour nous aujourd’hui ! Dans 15 jours, le 14 février, nous allons commencer le carême. C’est le moment de nous y préparer, avec en particulier cette question : comment je vais prendre le temps d’écouter vraiment le Seigneur ? le temps de la prière, le temps  de la méditation et du partage de la Parole. Vous avez reçu l’évangile de St Jean, vous pouvez prendre l’initiative de vous retrouver à 4/5 pour le méditer, faire appel pour une aide. Il y aura le carnet de la paroisse « en marche vers Pâques », pour un partage de l’évangile, en particulier en famille. Les moyens ne manquent. Choisir de prendre le temps, choisir d’écouter le Christ, Parole de vie pour nous aujourd’hui, voilà ce qui est dans nos mains. Osons choisir d’écouter le Seigneur !

                                                  Pierre Marmilloud