Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Saint Benoît des nations - AnnemasseUne paroisse aux mille visages aux portes de GenèveParoisse Saint Benoît des nations - Annemasse
Menu

5ème dimanche de Carême - Année B

Jésus est le chemin, la vie
Vincent Fontaine, Diacre permanent

Nous voici déjà au 5ème dimanche de carême soit une semaine avant la belle fête des Rameaux. Nous sommes avant tout sur le chemin vers Pâques où nous approchons d'une manière encore plus intense le mystère de notre foi en Jésus Christ mort et ressuscité. Le bel Évangile de Saint Jean de ce jour est un texte très dense où nous disposons en réalité de deux récits. Nous avons un récit où Jésus parle de l'heure décisive pour lui et pour l'humanité. « L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié ». Ce thème constitue une partie du texte. L'autre partie montre Jésus parlant en paraboles pour expliquer que son chemin vers la vie doit passer par la mort. Alors, pour nous préparer et nous aider à vivre notre marche vers Pâques je vous propose de reprendre le texte de l'Évangile autour de deux questions :

Comment prendre et comprendre le chemin de Jésus ?
Qu'est-ce que Jésus nous promet ?

 

Comment prendre et comprendre le chemin de Jésus ?

Chaque Évangile des dimanches de carême nous permet, comme Jésus, d'approcher cette heure décisive. Rappelez-vous le premier dimanche de carême Jésus disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Évangile. » Ce dimanche, pourrait on dire, donnait le ton. Un appel à la conversion nous était adressé et notre foi était sollicitée. Chaque dimanche nous a permis d'approcher le moment où nous en sommes et nous voilà bien sans équivoque au moment où la vie de Jésus va basculer ou prendre encore plus son sens. Dimanche dernier, notre communauté vivait le 4ème dimanche de Saint Benoît et ce fut un temps fort où chacun a pu dire comment la fin de la phrase de notre vision pastorale lui parlait. « Ensemble rencontrons le Christ, Bonne Nouvelle offerte à chacun. » Aujourd'hui, oui, aujourd'hui comment retentit pour chacun les paroles de l'Évangile offert. Comment chacun prend et comprend le chemin de Jésus ? Sommes-nous ces personnes grecques qui veulent simplement voir Jésus ? Ou, sommes-nous plus prêts à le suivre et à le servir ? La Parole de Dieu nous sollicite et au travers de cette Parole c'est Jésus qui nous sollicite. Tout n'est pas parfaitement clair dans ce parcours de Jésus, chacun peut avoir des doutes. Pour nous « rassurer » le chemin de Jésus vers sa Pâques n'était pas évident même pour ses proches disciples car il s'agit du mystère de la foi. Pierre, n'a t-il pas douté au point de renier ? Les disciples d'Emmaüs, bien que sur le chemin, aux cotés de Jésus n'étaient t-ils pas aveuglés par leur manque de foi ? Mais nous savons la suite et les petites paraboles nous donnent une clef de compréhension de la conversion ou du passage qu'il nous faut faire. « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt il porte beaucoup de fruits. » Pierre, après ses larmes amères de son reniement comprit qu'il aimait sans faille Jésus et que Jésus était bien le Fils bien aimé du Père, le Fils glorifié qui glorifie le Père. Suivre Jésus c'est donc suivre un chemin où l'on ne fera pas l'économie d'être bouleversé comme le Christ l'a été. Nous avons tous, d'une manière particulière, à vivre ce bouleversement, où nous pourrons dire : « Père, sauve-moi de cette heure ? » Il faudra alors nous souvenir et dire oui Seigneur ; pas ma volonté mais ta volonté comme le notre Père nous y invite, un oui plein de promesses.

 

Qu'est-ce que Jésus nous promet ?

La vie, pas plus, pas moins. Suivre Jésus c'est être en vie et c'est garder la vie. La Bonne Nouvelle elle est aussi là, c'est une question de vie et c'est pour cela qu'il nous est demandé d'annoncer cette Bonne Nouvelle et d'en témoigner. La vie, c'est ce que nous dit Jésus : « si le grain de blé meurt, il porte beaucoup de fruits. Qui se détache de sa vie en ce monde il gardera la vie pour la vie éternelle. Si quelqu'un sert Jésus le Père l'honorera. Quand Jésus aura été élevé de terre, il attirera à lui tous les hommes. » Nous ne sommes évidemment pas dans le registre de la récompense mais nous sommes dans la permanence d'une relation avec Jésus et avec nos frères et sœurs en Christ. Alors, en ce temps de marche vers Pâques où nous sommes des mendiants d'amour et de vie, soyons attentifs à tout ce ce que nous pouvons vivre. La vie qui nous est donnée et les rencontres qui nous sont offertes à vivre sont autant de rendez-vous avec Jésus et avec Dieu. Prenons soin des personnes que nous rencontrons et essayons de prendre un peu de temps dans le tumulte de notre monde. Bien entendu, nous sommes tous limités dans nos actions, dans ce que l'on souhaiterait faire ou dans le temps que nous voudrions partager avec les autres. Ne regardons pas ces limites, mais essayons de vivre l'essentiel c'est-à-dire des rencontres en vérité. Aujourd'hui, nous entendons un appel à voir autrement Jésus, nos frères et sœurs, non comme de simples spectateurs mais avec les yeux de Dieu. Aujourd'hui, nous entendons l'appel à écouter autrement, à écouter avec le cœur, à faire alliance comme nous l'indique le prophète Jérémie. Aujourd'hui, nous entendons l'appel à suivre et à servir Jésus qui est le chemin, la vérité et la vie. Bon chemin vers Pâques en regardant la croix non comme le lieu du néant mais comme la porte de la vie, la gloire de Dieu et le lieu du salut pour chacune et chacun.

Vincent Fontaine, Diacre permanent

 

Jr 31, 31-34

Ps 50

He 5, 7-9

Jn 12, 20, 33